Notre camarade, notre ami, Elie Dayan nous a quittés

Ce soir, Rouges Vifs IDF, est en deuil. Il a perdu aujourd’hui un de ses fondateurs, un de ses penseurs, un empêcheur de tourner en rond.

Nos premières pensées vont à Paulette, sa femme adorée, à Frédéric et Marianne, ses enfants chéris, et à ses petits enfants adorés. Nous tenons à leur assurer de toute notre compassion dans l’épreuve de la perte de cet être si cher à nos cœurs et à nos esprits. La maladie ou l’âge ne sauraient rendre moins douloureuse la disparition d’Elie.

Quand on pense à Elie, c’est à toute l’histoire sociale contemporaine de notre pays à laquelle nous sommes renvoyés. Nous revoyons le Elie portant l’étoile jaune en 1942 imposée par l’État Français. Immédiatement, nous nous imaginons l’adolescent résistant intrépide de 1944 dans le 13ème arrondissement de Paris. Et tout de suite s’impose un homme qui a voulu agir sur le cours des évènements, sur l’ordre des choses, qui ne voulait pas subir la domination capitaliste dont il a compris très vite la nocivité pour l’ensemble de la société. Ainsi est né l’homme communiste Elie Dayan qui sera à jamais convaincu que c’est à partir du lieu d’exploitation capitaliste, l’entreprise, que tout se joue et que tout est possible.

Elie a été un serviteur infatigable de cette cause, au sein de la CGT, sans faille, et du Parti Communiste Français, jusqu’à ce qu’il considère que ce dernier devenait non seulement inutile à l’objectif de la révolution mais constituait désormais, par son opportunisme institutionnalisé, un obstacle à l’avènement du nouveau. Il a été un artisan sans réserves, un militant qui a sacrifié sa vie à organiser politiquement le monde du travail, acceptant d’aller travailler là où le Parti lui demandait d’aller pour constituer cellules et sections d’entreprises. Sans aucune rancœur, Elie n’a jamais eu le sentiment d’avoir perdu son temps, sa volonté inébranlable de faire avancer la cause du monde du Travail étant plus forte que tout.

Elie a consacré sa vie au service d’un idéal, notre idéal. Il a naturellement été exigeant sur la construction idéologique du cadre de réflexions et d’actions politiques lors de la création, et depuis, de l’association Rouges Vifs IDF. Ses textes pertinents ont nourri la réflexion de nombreux militants qui lui voue une admiration qui va s’amplifier avec sa disparition.

Nous sommes meurtris de sa disparition. Nous sommes orphelins de ses réflexions, de sa gouaille, de la pertinence de ses interventions. Nous nous inclinons devant cet homme formidable.

Nous sommes tristes mais plus que jamais déterminés, en souvenir d’Elie, à poursuivre le chemin qu’il a fortement contribué à tracer.

Pour le bureau de l’association Rouges Vifs Île de France
Jean Calvary

Télécharger le comuniqué

2016-05-09_communique_disparition_elie_dayan
Titre: 2016-05-09_communique_disparition_elie_dayan (360 clics)
Légende:
Nom du fichier: 2016-05-09_communique_disparition_elie_dayan.pdf
Taille: 38 KB